Parcours Psychologie clinique et psychopathologie psychanalytique

Domaine : 
Sciences humaines et sociales
Crédits ECTS : 
60 crédits
Durée : 
1 an
Lieu(x) de la formation : 
Montpellier
Composante(s) : 
 
     

Présentation

 "Une formation à la pratique et à la recherche cliniques en lien avec le soin psychique à tous les âges de la vie."

 

Le Master deuxième année (M2) Psychologie clinique et psychopathologie psychanalytique poursuit les enseignements abordés en M1. Il propose de former des psychologues cliniciens travaillant auprès d'adultes, d'adolescents et d'enfants. Les objectifs sont aussi d’engager l’étudiant dans une démarche de recherche dès la Spécialité de L3 et ouvrent à l’issue du master sur la poursuite en thèse de doctorat.

La formation clinique et de prise en charge thérapeutique, ainsi que la formation à la recherche, s’ancrent dans la perspective théorico-clinique psychanalytique continuellement source de mise au travail au regard des autres référentiels opérant en psychopathologie.

L’enseignement veille à assurer aux étudiants une excellente connaissance tant dans le domaine de l’investigation clinique que des dispositifs thérapeutiques. La formation se concentre à la fois sur les grandes entités psychopathologiques en clinique infantile et adulte, sur les cliniques d’une visibilité sociétale accrue (cliniques des addictions…) et sur le lien psyché/soma (notamment dans les maladies somatiques et leur prise en charge psychologique).

Le parcours Psychologie clinique et psychopathologie psychanalytique forme des psychologues cliniciens généralistes, susceptibles de travailler dans les multiples champs où il est actuellement fait appel au psychologue clinicien. La visée généraliste de cette formation permet au psychologue de travailler dans les secteurs infanto-juvénile et adulte, dans des pratiques cliniques individuelles et groupales.

Au cours du M2, l’étudiant doit réaliser au moins 300h de stage validées (qualitativement et quantitativement) par le garant de stage et le responsable administratif de l'institution d'accueil.

Le M2 Psychopathologie clinique et psychopathologie psychanalytique est une étape obligatoire pour l’obtention du titre de psychologue clinicien et de psychothérapeute (Titre professionnel protégé, loi du 25 juillet 1985 et décrets d’application, arrêté du 19 mai 2006 délivrée aux titulaires d’une licence, master 1 et master 2 en psychologie).

Savoir-faire et compétences

- Être en capacité d’accueil, d’écoute, de discernement de la souffrance psychique et des pathologies, de diagnostic psychiatrique, d’évaluation clinique du fonctionnement psychique,

- Savoir orienter vers un mode de prise en charge clinique le mieux adapté en fonction des problématiques et du fonctionnement psychique de la personne, de sa demande latente et manifeste et de ses possibilités d’engagement,

- Prendre en charge la consultation et le suivi psychologique d’un patient (premiers entretiens, entretiens de consultation, d’orientation, diagnostiques, bilan psychologique, médiations thérapeutiques, entretiens de suivi en institutions, suivis psychothérapiques…),

- Auto-évaluer ses propres interventions, en termes de sens, de coût, de pertinence et de conséquences pour le patient, en regard des exigences éthiques et des règles déontologiques de sa profession. Dans ce cadre, capacité à communiquer ses conclusions dans le respect des règles déontologiques, à discuter et à réfléchir sur sa pratique avec les autres psychologues et professionnels de la santé,

- Soutenir un processus constant de réflexion et de recherche sur sa pratique et identifier les enjeux cliniques de recherche, se tenir au courant des avancées de la discipline qui sont en dialogue avec d’autres disciplines des sciences humaines et des sciences du vivant, initier et collaborer à des recherches en psychologie clinique et psychopathologie sur son lieu d’exercice,

- Créer des dispositifs d’intervention psychologique innovants (centrés sur les dimensions psychique et corporelle du sujet) et adaptés spécifiquement à la problématique de terrain rencontrée dans le domaine du soin et de la prévention).

Conditions d'admission

En M2 :

- Cette formation est ouverte de plein droit aux étudiants de l'université Paul-Valéry Montpellier 3 titulaires du M1 parcours Psychologie clinique et psychopathologie psychanalytique.

L’accès en M2 est conditionné par les notes obtenus en M1.

- Tous les autres étudiants souhaitant intégrer ce parcours du M2 doivent candidater sur le portail eCandidat  de l'université.

Les étudiants internationaux doivent se renseigner sur la procédure spécifique développée sur le site de l’université : International> Études à Montpellier en LMD

Reprise d'études

Vous êtes salarié (du public ou du privé), demandeur d’emploi, travailleur non salarié, profession libérale etc. et vous souhaitez vous inscrire à l’université dans le cadre d’un dispositif de formation continue, contactez le SUFCO : ufr5.fc @ univ-montp3.fr

L’expérience professionnelle : une autre voie d’accès à un diplôme ou une autre voie pour valider un diplôme :

  • La Validation des Acquis Professionnels (VAP) : ufr5.fc @ univ-montp3.fr
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : vae @ univ-montp3.fr

L'alternance à l'université

L’Alternance est un rythme d’études spécifique qui intègre des phases d’apprentissage à l’Université et des phases d’applications pratiques au sein d’organisations professionnelles : entreprises privées, entreprises/entités publiques, associations, GIP, EPIC, ONG, etc.

L’Alternance, c’est également un dispositif législatif qui permet aux bénéficiaires de concilier travail en entreprise, (ou toute autre organisation ou association) et formation à l’Université.

Ce dispositif se décline sous la forme de 2 types de contrat de travail pour les étudiants et les demandeurs d’emploi : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

L’Université Paul-Valéry Montpellier 3 propose déjà plus de 40 formations organisées en alternance.

Contrats et dispositifs

  • Le contrat d'apprentissage :

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail en alternance qui associe formation théorique à l’université et application pratique au sein d’une entreprise.

Le titulaire du contrat d’apprentissage doit être âgé de 16 à 29 ans révolus. Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans (les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les personnes reconnues travailleur handicapé, les sportifs de haut niveau).

L'Unité de formation par apprentissage de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 (UFA), vous accompagne dans cette procédure : alternance @ univ-montp3.fr (alternance @ univ-montp3.fr)

  • Le contrat de professionnalisation :

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance qui associe formation théorique à l’université et application pratique au sein d’une entreprise (ou toute autre organisation ou association).

Le titulaire du contrat de professionnalisation doit être âgé de 16 à 25 ans révolus, ou être demandeur d'emploi âgé de 26 ans et plus, inscrit à Pôle Emploi, ou être bénéficiaire d'un contrat d'insertion (RSA, ASS, AAH, CUI).

Le service universitaire de formation continue de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 (le SUFCO), vous accompagne dans cette procédure : alternance @ univ-montp3.fr (alternance @ univ-montp3.fr)

 

Responsable(s) de la formation

Isabelle Launay (isabelle.launay1 @ univ-montp3.fr)

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat Master Psychologie (master.psychologie @ univ-montp3.fr)

Bât. B - Bureau 210 / Bât. B - Bureau 202
Téléphone : 04 67 14 20 93 / 04 67 14 21 52

Salariés, demandeurs d'emploi, alternants : ufr5.fc@univ-montp3.fr (ufr5.fc @ univ-montp3.fr)

Bâtiment B (4ème étage)
Téléphone : 04 67 14 55 64
Site web : SUFCO

Formation ouverte à l'alternance (alternance @ univ-montp3.fr)

Bât. B - 4ème étage
Téléphone : 04 67 14 55 82
Site web : Alternance et professionnalisation

Poursuite d'études

Après le M2 :

L’obtention du Master Psychologie clinique et psychopathologie psychanalytique a pour vocation de déboucher directement sur la vie active.

Toutefois, il permet également l’inscription en thèse de doctorat Psychologie (selon dispositions de l'École Doctorale d'accueil).

Finalités professionnelles et débouchés

Après le M2 :

Les débouchés professionnels cliniques qui se situent pour le parcours dans :

- Les secteurs du champ de la santé mentale et de la psychiatrie : hôpitaux et services hospitaliers psychiatriques, cliniques, centres médico-psychologiques, centres thérapeutiques, lieux de postcure, associations privées de prise en charge clinique et thérapeutique…,

- Les secteurs médicaux du champ de la santé faisant appel à des psychologues cliniciens pour l’évaluation et la prise en charge de la souffrance psychique de patients atteints de maladies somatiques (Cancers, SIDA, douleur chronique, handicaps…) ou dont les interventions médicales requièrent une évaluation et prise en charge psychologiques (demandes de changement de sexe, procréation médicalement assistée …),

- Les institutions hors du champ psychiatrique susceptibles d’avoir recours à des psychologues cliniciens pour la prévention, l’évaluation et la prise en charge de sujets en difficultés (scolaires ou sociales par exemple) : crèches, maternités, services de protection maternelle et infantile, centres d’aide par le travail, prisons…

Au niveau des débouchés professionnels dans la recherche, le Doctorat de psychologie, et à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 la Spécialité de Doctorat « Psychologie clinique et psychopathologie » dans laquelle sont susceptibles de s’engager les étudiants issus de la formation de la Mention, débouchent sur les métiers de la recherche et de l’Enseignement Supérieur dans les organismes privés ou publics (enseignant-chercheur, chercheur, recherche clinique dans des établissements de soin).

Informations supplémentaires

 

Sous réserve d'accord, la Région Occitanie accorde son soutien financier à l'Université Paul-Valéry Montpellier 3 (Sufco) pour la mise en oeuvre de cette action de formation. 

Cette mesure concerne un nombre limité de demandeurs d'emploi.