Parcours Alter-développement et territoires

Domaine : 
Sciences humaines et sociales
Crédits ECTS : 
60 crédits
Durée : 
1 an
Lieu(x) de la formation : 
Montpellier
Composante(s) : 
 
   

Présentation

 "Ce master est une formation, alliant recherche et professionnalisation, autour des métiers du développement. Spécialisé sur les pays du Sud, il propose une formation pluridisciplinaire, centrée sur une vision alternative et territorialisée du développement."

 

Le Master première année (M1) Alter-développement et territoires offre aux étudiants une formation pointue sur les dynamiques, pratiques et politiques de développement dans les pays du Sud.

Les spécificités du Master résident dans son caractère pluridisciplinaire en sciences humaines et sociales (géographie, économie, sociologie, etc.), son ancrage dans une approche critique et alternative du développement (durabilité, justice sociale, etc.) et la prise en compte de la dimension territoriale.

Ses domaines de connaissance permettent aux étudiants d’évoluer professionnellement dans des secteurs diversifiés du développement (agricole et rural, urbain, environnement, transport…) et de maîtriser les formes d’interventions en coopération pour le développement. Le Master vise la formation d’experts, praticiens ou enseignants chercheurs spécialistes du développement territorial durable.

La première année du master fournit aux étudiants les bases théoriques du développement et de l’aménagement territorial, les méthodes de la recherche et de l’expertise par le traitement des données géographiques, de collecte et de diffusion des connaissances. Les enseignements sont dispensés par des enseignants-chercheurs et des chercheurs spécialisés sur les questions du développement (IRD, CNRS, CIRAD). La professionnalisation des étudiants, en vue de leur insertion professionnelle, passe par l’intervention également de professionnels du développement et par l’organisation d’un atelier professionnel visant à les mettre en situation d’activité et leur fournir des compétences pratiques. L’année se termine par la présentation d’un projet personnalisé sous forme d’un mémoire.

 

Savoir-faire et compétences

- Maîtriser les outils et les méthodes de la recherche et de l’expertise en science sociales, avec une prise en compte de la dimension territoriale (traitement des données, enquête de terrain, analyse quantitative et qualitative, cartographie, SIG, collecte et diffusion des connaissances, recension et analyse des sources, etc.),

- Acquérir une solide connaissance des problématiques et des multiples dimensions du développement en sciences sociales,

- Connaître les principaux types d’acteurs intervenant dans les domaines de l’action publique et de la coopération pour le développement,

- Maîtriser les méthodologies de l’intervention en coopération pour le développement : réponse aux appels d’offre, études et diagnostics, ingénierie, gestion et évaluation de projets, présentation publique de résultats d’enquête,

- Développer une excellente maîtrise de l’écrit (rédaction d’un mémoire) et de l’oral,

- Savoir analyser, interpréter, synthétiser et faire preuve de réflexion critique,

- Maîtriser une langue vivante étrangère et plus particulièrement l’anglais.

Conditions d'admission

En M1 :

Cette formation est ouverte à la candidature des étudiants titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle, avec une formation initiale en sciences humaines et sociales (géographie, économie, sociologie, anthropologie, sciences politiques) ou en sciences de l’ingénieur (agronomie, urbanisme, etc.).

L'admission en M1 dépend des capacités d'accueil fixées par l'université et est subordonnée à l'examen du dossier du candidat par le jury de sélection de la formation.

Tout étudiant souhaitant candidater en M1, y compris ceux ajournés à la première année de Master, doit déposer son dossier de candidature sur le portail eCandidat de l'université.

Critères d'évaluation des dossiers de candidature :

  • Adéquation du profil du candidat avec les pré-requis de la formation
  • Prise en compte du parcours académique, des notes de Licence, CPGE, Master 1 (redoublants), du classement et des mentions obtenues
  • Examen des dossiers (de 1 à 5 points pour chacun des items suivants, soit un total de 20 points) :

- Parcours (5 points)

- Stages et expériences professionnelles et associatives (5 points)

- Niveau académique (5 points) : prise en compte des notes de Licence, CPGE, Master 1 (redoublants), du classement et des mentions obtenues

- Motivation et projet professionnel (5 points)

Les dossiers seront classés en fonction du nombre de points acquis

 Pour plus d'informations, consulter les rubriques "Public cible" et "Pré-requis nécessaires".

Les étudiants internationaux doivent se renseigner sur la procédure spécifique développée sur le site de l’université : International> Études à Montpellier en LMD

Reprise d'études

Vous êtes salarié (du public ou du privé), demandeur d’emploi, travailleur non salarié, profession libérale etc. et vous souhaitez vous inscrire à l’université dans le cadre d’un dispositif de formation continue, contactez le SUFCO : ufr3.fc@univ-montp3.fr (ufr1.fc @ univ-montp3.fr)

L’expérience professionnelle : une autre voie d’accès à un diplôme ou une autre voie pour valider un diplôme :

  • La Validation des Acquis Professionnels (VAP) : ufr3.fc@univ-montp3.fr (ufr1.fc @ univ-montp3.fr)
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : vae @ univ-montp3.fr

Public cible

Licences conseillées pour l'accès au M1 :

- Licence Géographie et aménagement

- Licence  Science politique

- Licence Sociologie

- Licence Économie

- Licence Sciences sociales

- Licence Sciences de l'Homme, anthropologie, ethnologie

- Licence Sciences pour l'ingénieur

Pré-requis nécessaires

Pré-requis en termes de connaissances et de compétences :

- Connaissances et compétences acquises dans le cadre de la formation initiale des licences citées en référence (Cf. fiches RNCP)

- Développer une excellente maîtrise de l’écrit (rédaction d’un mémoire de recherche scientifique) et de l’oral

- Avoir des capacités d’analyse, d’interprétation, de synthèse et développer une réflexion critique

- Maîtriser une langue vivante étrangère et plus particulièrement l’anglais

- Avoir un intérêt et une connaissance des concepts en sciences humaines et sociales

- Avoir un intérêt pour les enjeux du développement, de l'aménagement  du territoire et de la coopération internationale

- Avoir acquis une autonomie dans le travail personnel et une capacité à participer à un travail collectif

- Avoir acquis une capacité d'analyse et de synthétise des données en vue de leur exploitation

- Savoir travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet

- Pour les candidats non francophones, le niveau de français B2 est requis

Responsable(s) de la formation

Geneviève Cortes (genevieve.cortes @ univ-montp3.fr)

Lucile Médina (lucile.medina @ univ-montp3.fr)

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat Master Études du développement (M.geo.ufr3 @ univ-montp3.fr)

Bât. C - Bureau 04A
Téléphone : 04 67 14 24 37

Salariés, demandeurs d'emploi, alternants : ufr3.fc@univ-montp3.fr (ufr3.fc @ univ-montp3.fr)

Bâtiment B (4ème étage)
Téléphone : 04 67 14 55 89
Site web : SUFCO

Poursuite d'études

Poursuite d'études possible à l'université Paul-Valéry après le M1 :

- M2 Alter-développement et territoires

Pour tous les autres M2, faire acte de candidature sur le portail eCandidat  de l'université. 

Poursuite d’études sur le plan national :

Retrouvez l'intégralité des diplômes nationaux de Master proposés par les établissements d'enseignement supérieur en France :
https://www.trouvermonmaster.gouv.fr/

Finalités professionnelles et débouchés

Après le M1 :

- Les concours de la fonction publique (collectivités territoriales, organismes de recherche...),

- Les métiers du développement et de la coopération (agences internationales, ONG, bureaux d’études ou de consulting, agence de coopération…).