Parcours Migrations inter-méditerranéennes

Domaine : 
Droit, Economie, Gestion
Crédits ECTS : 
60 crédits
Durée : 
1 an
Lieu(x) de la formation : 
Montpellier
Composante(s) : 
 
   

Présentation

Le Master deuxième année (M2) Migrations inter-méditerranéennes forme des étudiants à l’étude des enjeux migratoires dans l’espace méditerranéen. Il a pour objectif de donner aux étudiants tous les outils pour comprendre les sociétés d’origine et les conditions d’arrivée dans les sociétés d’accueil. Il est un master conjoint en collaboration entre l’université Ca Foscari de Venise et les universités de Meknes (Maroc) et de Sousse (Tunisie). Entre 2014 et 2019, il a obtenu la prestigieuse labellisation Erasmus+ décernée par l’Agence exécutive « Éducation, audiovisuel et culture » (EACEA) de l’Union européenne.

Ce Master se caractérise par sa pluridisciplinarité : on y enseigne les migrations en ayant recours aux sciences sociales (sociologie, anthropologie, histoire, science politique, mais aussi sciences juridiques et économiques). Pendant deux années, une place importante est parallèlement accordée à l'apprentissage de la langue arabe, avec une variété d’exigence de niveau à l’entrée en master (des étudiant.es débutant.es aux confirmé.es au moment de l’inscription).

Depuis son origine, la dimension internationale du Master MIM se construit grâce à la variété des origines géographiques de ses étudiant.e.s. Elle a permis la création d’un vaste réseau d’alumni, investis dans les métiers de l’accueil des migrants, dans les pratiques de la médiation, de la valorisation culturelle et du management des organisations non gouvernementales et associatives.

Savoir-faire et compétences

- Maîtriser les outils fondamentaux pour gérer des rapports de médiation et conduire des projets dans les domaines de la communication interculturelle et du partenariat économique entre les deux rives de la Méditerranée,

- Être capable d’analyser les politiques publiques visant l’immigration,

- Savoir s’insérer dans des réseaux d’acteurs européens et inter-méditerranéens grâce à la socialisation d’une expé­rience commune dans trois pays différents,

- Travailler dans un environnement multilingue et multiculturel.

Conditions d'admission

En M2 :

- Cette formation est ouverte de plein droit aux étudiants de l'université Paul-Valéry Montpellier 3 titulaires du M1 parcours Migrations inter-méditerranéennes.

- Tous les autres étudiants souhaitant intégrer ce parcours du M2 doivent candidater sur le portail eCandidat  de l'université. 

Les étudiants internationaux doivent se renseigner sur la procédure spécifique développée sur le site de l’université : International> Études à Montpellier en LMD

Reprise d'études

Vous êtes salarié (du public ou du privé), demandeur d’emploi, travailleur non salarié, profession libérale etc. et vous souhaitez vous inscrire à l’université dans le cadre d’un dispositif de formation continue, contactez le SUFCO : ufr4.fc@ univ-montp3.fr (ufr4.fc @ univ-montp3.fr)

L’expérience professionnelle : une autre voie d’accès à un diplôme ou une autre voie pour valider un diplôme :

  • La Validation des Acquis Professionnels (VAP) : ufr4.fc @ univ-montp3.fr
  • La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : vae @ univ-montp3.fr

Responsable(s) de la formation

Eric Soriano (eric.soriano @ univ-montp3.fr)

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat Master MIM (master.mim @ univ-montp3.fr)

Bât. A - Bureau 014
Téléphone : 04 67 14 26 61

Salariés, demandeurs d'emploi, alternants : ufr4.fc@univ-montp3.fr (ufr4.fc @ univ-montp3.fr​ ​)

Bâtiment B (4ème étage)
Téléphone : 04 67 14 55 72
Site web : SUFCO

Poursuite d'études

Après le M2 :

L’obtention du Master Migrations inter-méditerranéennes a pour vocation de déboucher directement sur la vie active.

Toutefois, il permet également l’inscription en thèse de doctorat Sciences de gestion ou Économie (selon dispositions de l'École Doctorale d'accueil).

Finalités professionnelles et débouchés

Après le M2 :

- Les métiers de la coopération et du développement (porteurs de projets de développement et d’échanges aussi bien économiques que culturels entre les pays méditerranéens, chargé de mission ONG, chargé de programmes de développement, ...),

- Les concours de la fonction publique (de leur propre pays ou de l’Union européenne).

- Les métiers de la recherche (après une thèse).